On se retrouve aujourd’hui avec un article santé pour un trouble assez commun ( dont je souffre également depuis petite ) j’ai nommé, le mal des transports . Enfants ou adultes il n’y a pas d’âge pour souffrir pendant les trajets en voiture, en train, en avion ou en bateau ( on peut avoir le mal des transports mais pas le mal de mer et vice versa ) et c’est pour la plupart d’entre nous arrivé au moins une fois au cours de notre vie de souffrir de nausées ou de vomissements pendant un trajet ou pendant les vacances.

 

images.jpg

 

Le mal des transports se caractérise par une série de troubles ( nausées, vertiges etc) apparaissant lors d’un trajet. Cette affection est due au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux, et l’immobilité du corps perçue par l’oreille interne. Le plus souvent les symptômes sont désagréables mais ne sont en aucun cas dangereux pour la santé, ils s’arrêtent le plus souvent des que la personne sujette retourne  » à la terre ferme « . Au début d’un épisode les troubles ressentis peuvent être, une sensation d’inconfort dans la partie haute du ventre, des nausées ou chez les jeunes enfants un dégoût des aliments, des pleurs, de l’agitation. Dans un deuxième temps d’autres symptômes peuvent survenir comme une pâleur, des sueurs froides, une hypersalivation, des vomissements, des vertiges, une accélération de la respiration ainsi que des maux de tête et une forte fatigue.

 

Les méthodes naturelles contre le mal des transports : 

Dans la plupart des cas les médicaments vendus en pharmacie contre le mal des transports n’en sont pas, je m’explique, ils traitent pour la plupart les symptômes mais pas la cause ( logique me diriez-vous car la cause ici on la connait ). Mais pourquoi prendre un anti-vomitif si votre mal des transports ne dépasse jamais le stade de la nausée et de l’inconfort digestif ? Des méthodes naturelles existent pour combattre le souci  » à la source  » sans pour autant passé par la case médicaments qui ne sont souvent pas nécessaires et qui ne s’adaptent pas aux enfants.

  • Fleurs de Bach pour les enfants et adultes ( et même les animaux ) : L’elixir Arlène ( Scleranthus ) peut soulager le mal des transports, il suffit d’en déposer deux à quatre gouttes directement sous la langue et de les conserver un moment dans la bouche avant de les avaler.
  • Homéopathie pour les enfants et adultes selon remèdes : Si le mouvement du véhicule ou du bateau vous donne la nausée ou si vous ressentez une amélioration dès que vous fermez les yeux, vous pouvez utiliser une dose de Cocculus en 6 CH ou en 12 CH. Vous pouvez également prendre Cocculus en prévention 30 à 60 minutes avant le départ.  Vous pouvez également prendre une dose de Tabaccum avant le départ en 6 CH.
  • Jus frais et tisanes pour les enfants et adultes  :Des études ont montré que le gingembre est très efficace contre le mal des transports ( pour certaines études il est même plus efficace ). Vous pouvez donc boire une heure avant de partir un jus additionné d’une tranche de gingembre ou une tisane toute simple à réaliser 1 tranche de gingembre + 1 càc de miel + 1/2 jus de citron dans de l’eau ( vous pouvez même le transporter avec vous dans une gourde chaude ou froide ).
  • Aromathérapie adultes seulement enfants à partir de 7 ans : 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée ou de Gingembre directement sous la langue au début du voyage.

 

 

 

Quelques petits trucs en plus : 

  • Mangez avant le départ et ne pas parti le ventre creux.
  • Ne fumez pas et ne buvez pas d’alcool avant un voyage.
  • Pour le bateau, essayez de vous mettre en cabine ou au milieu du bateau près de la ligne de flottaison, les mouvements étant moins brusques.
  • Pour le train, sur un siège dans le sens de la marche et à coté d’une fenêtre si possible.
  • Quand cela est possible sortez de la voiture ou allez prendre l’air toutes les deux heures ( même sur le quai de la gare pour le train ).
  • Buvez beaucoup d’eau et baisser la température du chauffage si vous êtes en voiture par exemple.
  • Essayer de voyager le plus calmement possible ( pas de musique à fond, d’odeurs de nourriture si possible etc )

 

J’espère que cet article ne vous servira pas trop, à l’approche de l’été et des vacances mais au cas ou c’est toujours sympa d’avoir quelques petites astuces sympa à mettre en place pour vos futurs trajets que ce soit pour les grands ou pour les petits. Vous êtes sujet au mal des transports ?