On se retrouve aujourd’hui pour un article absolument pas prévu et encore moins habituel sur  le blog. Un billet d’humeur qui j’espère vous plaira, amènera à un dialogue ou à des questionnements sur votre engagement ou celui des autres. Cet article il est écrit à 23 heures un lundi soir pour le lendemain, pour moi qui planifie mes articles des semaines en avance c’est un sacré changement .

Pourquoi cet article ? Celles qui me suivent sur instagram on peut être assisté hier sur mon compte au désormais nommé Auberginegate ( ça n’a pas l’air sérieux mais je vous jure que si ). Après avoir publié une petite recette de salade comprenant des aubergines je me suis vue prendre en plein visage  nombre de réflexion sur le fait que les aubergines ne sont pas de saison, que c’était scandaleux ( oui ce mot à sérieusement été utilisé pour une sombre histoire d’aubergine ) et que je ne suis pas une bonne naturopathe ( rapport ? ) car je véhicule une mauvaise image de blogueuse. S’en est suivis des stories plutôt humoristes de ma part qui visait à expliquer que personne n’était parfait et que cette image de perfection justement je n’en voulais pas. Je mange parfois macdo ou autres, je ne cuisine pas toujours, je ne suis pas zéro déchet, je ne mange pas que du bio, ni sans lactose, ni sans sucre etc ect. J’ai reçu nombre de message à mourir de rire ( plutôt cocasse qui proposait à ces gens d’utiliser ladite aubergine pour se détendre ). Malheureusement  j’ai également reçu des messages plus ou moins déconcertant ( certains de naturopathe ) m’expliquant le pourquoi du comment je suis risible et ridicule de répondre avec humour ( on notera la bienveillance de ce type de personne pourtant dans le métier ). Cette folle journée basée sur le signe de l’aubergine m’a amené une réflexion que j’avais déjà eue auparavant mais que j’ai eu envie de partager avec vous.

Que va amener une réflexion moralisatrice ? Ma réponse va être simple : ABSOLUMENT RIEN ! Comment peut t’on sincèrement penser qu’une remarque de ce type ou d’autres que je vois souvent passer sur les réseaux sociaux va amener les gens à faire un pas en plus pour cette cause..

  • – » Ce n’est pas de saison  » pour quelqu’un qui essaye de manger sainement et qui cuisine tous les jours et qui souhaite juste partager une recette.
  •  » On ne fait pas comme ça  » pour une maman qui essaye une nouvelle méthode de portage ou d’allaitement.
  •  » Ce n’est pas bon pour ton enfant  » pour une maman qui essaye une nouvelle méthode d’éducation
  •  » Tu as trop maigrie  » pour quelqu’un qui a peut être eu des problèmes de poids toute sa jeunesse.
  •  » Ouai mais c’est pas totalement bio  » à une nana qui se met aux cosmétiques naturels.
  •  » Mais tu sais que les bouteilles d’eau ça pollue  » pour quelqu’un qui essaye doucement de passer au zéro déchet.
  •  » Ah tu manges encore du poisson alors que tu veux être végétarienne  » à une personne qui essaye petit à petit..
  •  » Tu n’y arriveras jamais  » à un enfant ou un adolescent qui fait de son mieux pour avoir une meilleure note..

On a tous reçu ce type de réflexion d’inconnu, de notre entourage, de gens sur les réseaux sociaux plus ou moins informés, plus ou moins compétent, plus ou moins engagé. Pensez-vous vraiment que faire ce type de remarque peut amener de l’envie à cette personne ? Pensez-vous vraiment que ce type de commentaire moralisateur et dans le jugement va aider cette personne à faire son cheminement ? Ou va-t-elle se dire que c’est trop dur ? Qu’elle ne fera jamais assez bien ? Qu’elle ne fera jamais mieux ? Que ça ne sera jamais parfait ? 

Outre le fait de se déverser sa jalousie, sa haine, son ignorance ou juste parfois de faire une maladresse que peut amener ce genre de réflexion ou de commentaire à part un recul ? Comment réagir face à ça ? Beaucoup font la même chose, malheureusement ils abandonnent ( moi y compris ), ces mêmes personnes n’auront plus envie ni de faire des efforts, ni de les partager et encore moins de vous montrera à quel point ils sont fiers de ces petits pas qu’ils font tous les jours pour changer telle ou telle chose de leur vie.

Alors dites stop, dites stop aux gens qui ne vous veulent pas du bien, aux gens qui ne veulent pas faire avancer la cause, celle la même qu’il pense défendre que ça ne vous arrêtera pas, que chaque petit geste est différent et qu’ils compte absolument tous à notre échelle. Dites leurs que vous faites les choses avec amour et bienveillance et que leurs comportements desservent la cause peut importe soit elle. Soyez fier de vos petits gestes pour l’environnement, pour votre santé ou pour vos enfants. Soyez fier des petits gestes que vous ne faites pas, soyez fier de ces moments là parce que ce sont eux qui vous permettent de ne pas être comme eux. Ce sont ces petits gestes qui font de vous un humain ! Un humain qui ne sera jamais parfait, un humain parfaitement imparfait. Il faut chérir cette imperfection car elle est présente dans toute forme de vie et elle fait de nous des humains bienveillants capables de pousser toujours plus loin pour améliorer notre quotidien et nous battre pour les causes qui nous tiennent à cœur.

Je n’ai pas voulu baser ce petit article sur mon expérience de blogueuse ou sur les réseaux sociaux parce que je pense que des personnes nocives de ce type il y en partout ( autant vous dire que sur le net ils pullulent ). Pour ma part je continuerais même si parfois j’ai envie de tout arrêter à cause de ce type de remarque, à partager ( même mon aubergine pas de saison et mon macdo de la flemme ) car personne n’est parfait et personnellement je ne suis pas des gens trop parfait. Je ne veux pas suivre des machines mais des humains avec leurs forces et leurs faiblesses. J’espère que ce petit article pourra donner du courage à celles et ceux qui doutent parfois à cause de ces remarques et donner matière à réflexion aux personnes qui se pensent supérieure et parfaite pour en faire.

Je vous embrasse. 

Louise