Ouhhh attention sujet qui fâche, la Louise est en colère, j’avais envie de vous parler non pas en tant que blogueuse aujourd’hui mais en tant que naturopathe. Après presque deux ans à exercer ce métier, j’en ai vu passer des choses et aujourd’hui j’avais envie de passer un petit coup de gueule et de vous partager cette réflexion autour de la surconsommation de compléments alimentaires.

 

COMPRIME NATURE.jpg

 

Les compléments alimentaires qu’est-ce que c’est légalement ? Les compléments alimentaires sont des sources concentrées de nutriments, c’est-à-dire de vitamines et de sels minéraux, de substances à but nutritionnel ou physiologique, ou de plantes et de préparations de plantes qui ont pour but de pallier les carences du régime alimentaire régulier d’une personne. C’est à dire que cela va de la spiruline, au zinc, à la cure de magnésium, aux cures de plusieurs semaines pour mieux bronzer ou celles pour perdre du poids, en France la législation englobe beaucoup de choses dans la mention  » compléments alimentaires « .Le problème ce n’est pas qu’ils soient en vente libre, ni même ce qu’ils contiennent, j’en donne régulièrement en tant que naturopathe particulièrement en phytothérapie, j’en consomme également plusieurs fois par an selon les petits soucis de la vie . Le problème c’est la surconsommation quasi quotidienne que l’on en fait et que l’on fait en plus sans en connaitre les aboutissants et le pourquoi du comment je m’explique.. Selon Synadiet, les ventes de compléments alimentaires, tous circuits confondus se sont élevées à 1.92 milliards d’euros en 2018 en France soit une croissance de 1.3 % par rapport à 2017. Les français consomment de plus en plus de compléments alimentaires particulièrement en les achetant directement sur internet avec 10 % de progression cette année ( Selon les données de la Fédération de la vente à distance (Fevad) et les distributeurs, l’e-commerce et la vente à distance ont réalisé un chiffre d’affaires de 159,5 millions d’euros. La vente directe a vu elle ses ventes progresser de 3,5% pour atteindre 200 millions d’euros de chiffre d’affaires ).

Pourquoi ça pose problème  ?  Je pense que j’entends cette phrase à chaque consultation ( ou à peu près 9 fois sur 10 ),  » je prends ça car … » quand je demande qui a prescrit cette plante ou cette cure et pourquoi la personne l’a prends j’ai à 99 % la réponse suivante  » j’ai lu sur internet que c’était bon pour x raisons « . Est-ce que j’ai vraiment besoin de vous expliquer en détail ?

  • Premier point 50 % des personnes qui me font cette réponse prenne un complément alimentaire qui n’a rien à voir avec leurs problèmes de base, simplement je pense car ils n’ont pas été conseiller ( naturo, pharmacien peu importe ).
  • Deuxième point ( ce qui découle du fait de ne pas être conseillé ) les compléments alimentaires sont mal pris, que ce soit sur la quantité ou sur la durée ( non une cure peu importe laquelle ne donnera aucun effet en un mois de traitement ).
  • Troisième point, en plus d’être inutile dans la plupart des cas, la prise de complément alimentaire peut être aussi dangereuse. La plupart du temps on associe naturel = sans danger ( j’espère qu’en suivant ce blog vous êtes désormais informé que c’est totalement faux ). C’est effectivement très très rare que mes patientes ou mon entourage connaissent les effets potentiellement secondaires de leur prise de complément alimentaire ( comme ça m’étonne aussi énormément que les patients ne lisent jamais les papiers fournis dans les boites de médicaments ). Le plus récurent au cabinet c’est le effets sur les contraceptions hormonales, une quantité assez impressionnante de plantes influe sur la pilule contraceptive et la rende totalement inefficace. De même régulièrement je trouve dans les compléments alimentaires que prennent certains / certaines des plantes ou éléments qui ne doivent pas être consommé en même que des médicaments ( régulièrement pour la tension, le diabète ou des problèmes cardiaques ).

 

 

 

Arrêtons de suralimenté notre corps : Un point que j’avais envie de souligner également c’est la prise permanente chez certaines personnes, la cure ne se limite alors pas au changement de saison mais à chaque mois. Je prends ça pour ma peau en Janvier puis ça pour mon foi en février, puis en Mai je fais une cure pour le changement de saison et en été pour préparer ma peau au soleil… STOP votre corps n’a pas besoin de tout ça. La naturopathie en général et le naturel ne signifie pas surcharger votre corps. Se soigner naturellement ne signifie pas non plus de devoir prendre chaque mois ou chaque semaine une nouvelle plante ou un nouveau complément alimentaire. Votre corps il est tel qu’il est au naturel, quand il y a un manque de quelque chose, un vide ou un point à corriger il faut le faire mais sinon ? A quoi ça vous sert ? Vous le surcharger et vous surcharger votre corps de chose en plus alors que peu-être de base il n’en a pas besoin. On ne va pas se mentir de vous à moi, qui n’a jamais succombé à une cure dont il n’avait absolument pas besoin ? Je lève la main, je l’ai fait plusieurs fois.

Et l’écologie dans tout ça : Un autre point que l’on aborde peu c’est aussi le côté surconsommation par rapport à l’écologie. Si vous prenez vos compléments bio ( ce que je vous conseille ) et européens si possible peu voir pas de mal.. pour le reste par contre quid des compléments venus de chine ( la culture de beaucoup de plante présente en phyto est faites la bas ) qui viennent par containers entiers ou par avion, qui sont suremballé mais qui sont en plus cultivés dans des conditions plus que light niveau pesticide et compagnie.  On en parle de l’intérêt de cure de ginseng bourré de pesticides qui vient de l’autre bout du monde ? ( autant vous dire que vu l’augmentation de la consommation des produits naturels il en faudra plus et encore toujours plus et vous et moi savons très bien dans quelle mesure cette consommation va impacter la qualité ).

AHHHHHH ça fait du bien de vider son sac, je me sens plus légère. Attention cependant hein si vous faites quelques cures par an, que vous utilisez de la phyto au quotidien pour des problèmes réels ne vous sentez pas visé. En résumé, faites vous accompagnez dans la prise de ces compléments en parlant également de vos prises de médicaments, n’oubliez pas de regarder l’impact écologique de votre cure ( made in France, européenne ou du bout du monde ). Beaucoup de marque privilégie également désormais le verre pour les emballages.

 

J’espère que le sujet vous aura intéressé et j’ai hâte d’avoir votre avis et vos retour en commentaire sur le sujet. 

 

Avatar pro pour Louise by MatouDerrière Sois bio et bats toi il y a également Louise, naturopathe de 27 ans qui propose également un cabinet de naturopathie à distance pour accompagner le plus de personne possible à travers la France et l’étranger vers le naturel. Vous pouvez retrouver sur le site du cabinet, les différentes consultations que je propose notamment des accompagnements au niveau de l’hygiène vitale, de la nutrition mais aussi dans un parcours d’arrêt de contraceptif. Vous pouvez                                            me contacter et prendre rendez-vous directement sur le site.