J’avais envie de vous proposer quelques pistes pour consommer et utiliser internet de manière plus responsable. Alors soit oui c’est un peu contradictoire lorsque l’on travaille avec et grace à internet mais il n’y a pas de petits gestes et quand chacun s’y mets ils comptent eux aussi beaucoup. Une phrase m’a donné envie d’écrire cet article  » si internet était un pays, il serait le 6 ème pays le plus polluant sur la planète  » ça fait réfléchir non ? Voici quelques pistes pour mieux consommer internet.

 

blog-3428667_1280.jpg

 

Comment ça internet pollue ? Alors oui c’est une question que l’on peut se poser. On associe souvent la pollution avec les bateaux, les avions, les transports de marchandises, les cultures etc mais internet pollue également énormément. Mails, data centers, newlestters,  le cloud tout ça nous paraît bien loin de la pollution et pourtant.. ce sont des vrais gouffres écologiques. Le numérique, qui a pris une place énorme dans nos vies, a lui aussi une empreinte écologique. Dans son ensemble, le secteur du numérique engloutissait près de 10% de la production électrique mondiale en 2015. Les data centers en accaparent 18% et cela continue d’augmenter au fil des ans. Certaines études annoncent que le net passera de la  » 6 ème  » place du pays le plus polluant à la première en 2030.

Pourquoi et comment cela créée de la pollution : Derrière la terminologie de « data center » se cache en réalité un lieu physique (pièce, voire bâtiment) regroupant des serveurs informatiques, jusqu’à à plusieurs milliers. Qu’est-ce qu’un serveur ? Il s’agit d’un ordinateur mis en réseau (souvent directement sur internet) pour héberger des données. Il y a 10 ou 20 ans, ces serveurs étaient localisés directement dans les locaux des entreprises qui en avaient besoin, tandis que la plupart des particuliers stockaient leurs données sur leur micro-ordinateur, en local. Avec le cloud, tout a changé : on peut accéder à ses fichiers où que l’on soit. Par exemple, avec Google Drive, depuis son domicile, son lieu de travail, son smartphone…  Siri, Google Home ou Alexa, fonctionnent également dans le cloud : ils doivent se connecter à des serveurs distants sur internet pour fonctionner ! Vous vous doutez bien que d’un coup il a fallu beaucoup plus de data center ! Le plus gros d’europe se trouve d’ailleurs en plein centre de Paris et c’est le 8 ième data center le plus gros sur notre planète. En France, la consommation des data centers s’élevait à environ 3 TWh en 2015, soit davantage que la consommation électrique de la ville de Lyon, selon l’Union française de l’électricité (UFE). Tout ces data center il faut les faire fonctionner mais en plus il faut les refroidir et ça ça consomme énormément.

 

 

Les gestes à faire pour réduire son impact tout en utilisant internet :

  • Réutiliser l’énergie des data center en l’a détournant : Des mesures sont actuellement prises pour réduire l’impact environnemental des data centers en les alimenter à 100 % par des énergies renouvelables, comme commencent à le faire Facebook, Google et Apple. On essaye également de les localiser dans les pays nordiques, afin de profiter de l’air frais pour refroidir les ordinateurs et ainsi minimiser l’utilisation de la climatisation, qui représente 40% de leur consommation énergétique. De nombreux projets se forment également pour réutiliser la chaleur émise en redirigeant les flux d’air ou les circuits d’eau. En Seine-et-Marne par exemple, un centre nautique et une pépinière d’entreprises du Val d’Europe l’expérimentent avec le data center voisin.

  • Utiliser un moteur de recherche engagé dans des projets écologiques / de développement durable : En prenant le temps de bien formuler ses requêtes par mots clés par exemple, cela évite de faire plusieurs recherches. On peut également enregistrer les sites que vous visitez fréquemment en favori. Cela évite l’usage de requêtes pour les retrouver, perso je vais toujours sur les mêmes sites et ils sont tous en favoris. On peut également choisir un moteur de recherche responsable, qui compense les émissions carbones. C’est le cas de Lilo ou du français Ecogine, qui financent des projets sociaux et environnementaux ou encore d’Ecosia, qui plante un arbre toute les 7 secondes.

 

  • Se désabonner des newlesters et faire du tri dans sa boite mail : Plus de 12 milliards de mails sont envoyés chaque heure dans le monde, émettant au total 50 Giga Watt Heure, soit la production électrique de 18 centrales nucléaires pendant une heure. L’envoi d’un mail avec une pièce jointe de 1 Mo dégage 19 grammes de CO2 et sa consommation électrique est équivalente à celle d’une ampoule pendant une heure. Quelques gestes assez simples peuvent être faits, comme garder uniquement les emails nécessaires. Un mail gardé pour rien font seulement tourner les serveurs en plus. On peut également se désabonner des newsletters et limiter le nombre de destinataires lors de l’envoi d’un email boîte mail fait tourner des serveurs, qui vont scanner nos emails en permanence. Si on à une grosse flemme de supprimer un par un c’est abonnement, cleanfox fait aussi ça très bien sans qu’on perde un temps fou à le faire.

 

  • Réduire sa consommation par des petits gestes du quotidienLimiter l’utilisation du streaming. Regarder un film en streaming nécessite la connexion avec un serveur pendant toute la durée du visionnage. Ainsi, des études ont montré que regarder un film haute définition en streaming émet autant de gaz à effet de serre que la fabrication, le transport et la lecture d’un DVD. Garder sur le cloud seulement les fichiers importants. On pense aussi à supprimer ses photos et vidéos qui ne servent à rien que l’on garde tous sur nos téléphones et compagnie ( pensez à les stocker sur des disques durs qui consomment beaucoup moins ). 

 

J’espère que cet article  vous sera utile, si ce type de sujet vous plait et vous intéresse, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire. Vous connaissiez ces astuces ? Est-ce c’est quelque chose que vous pourriez mettre en place dans votre quotidien ?

 

Source : Science à venir – Ademe – France reportage – Brut